Tourisme, espace et biens communs

Les biens communs, selon les littératures dédiées, sont soit considérés comme des objets-ressources (naturels ou urbains) ou comme des modes d’organisations communautaires. Dans une conception comme dans l’autre, la mise en tourisme implique des changements dans la relation qu’entretiennent les sociétés locales avec leurs environnements, les objets naturels et sociaux, donc de l’espace social et physique. Compte tenu du rôle majeur du tourisme dans l’économie monde et des critiques faites à l’industrie touristique, l’essor de nouvelles formes « alternatives » de tourisme (écotourisme, social et solidaire, communautaire, etc.) doit s’accompagner d’une recherche rigoureuse sur leurs enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Même si les contributions peuvent traiter de l’ensemble de l’Amérique latine, le Mexique est à ce sujet un terrain particulier digne d’intérêt puisqu’il y existe toujours une forme de propriété collective de la terre (communauté agraire et ejido) qui peut permettre aux acteurs locaux d’avoir du poids dans les modes de gouvernance. Ce carnet a donc pour objectif principal de publier les comptes rendu ou podcasts des sessions du séminaire Tourisme, espace et biens communs, fil rouge pour impulser la coopération scientifique franco-mexicaine sur ce sujet. Mais aussi de publier les avancées de recherche du projet TOURALMEX et du programme SEP-CONACyT-ANUIES/ECOS-Nord France sur le développement local et la conservation (communications, publications), ainsi que des recensions d’ouvrages, bibliographies et autres travaux connexes produits par les différents collaborateurs.


1 réflexion sur « Tourisme, espace et biens communs »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.